29/02/2004

Il y a beaucoup de méthodes pour travailler la céramique.

Il y a beaucoup de méthodes pour travailler la céramique. Mes pièces sont faites à partir du tour, en ajoutant ensuite les détails modelés, chaque étape requiert beaucoup de patience, je crois que c'est la principale qualité d'un ceramiste. Après le tournage de la forme de base, la pièce est modelée et les détails finis (partie du travail très agréable). Ensuite vient la partie du processus la moins spectaculaire : séchage, émaillage, et cuisson. Pour ouvrir même le four, il faut attendre ! avoir beaucoup de patience !! attendre que la température baisse à moins de 120 degrés, car les pièces sont très délicates!!! Je fais mes EMAUX moi-même, pas les formules, depuis des années je me base sur des formules prises des livres d'Emmanuel Cooper, et d'autres comme Vitell et Rhodes, j'ai toujours utilisé les formules en fonction des matériaux que je puis facilement obtenir, dernièrement je me limite à ceux que je trouve chez monsieur Hins, puisque son magasin se trouve à quelques 10 kilomètres de l'atelier, en outre c’est une personne qui a toujours été disposée à répondre à mes questions, sur l'argile et les matières premières. La réussite des émaux ( couleur, texture, aspect) dépend non seulement de la qualité des produits utilisés et de la formule, mais en outre de la manière de cuire les pièces. J'utilise un four au gaz. A partir de 900 degrés, je ferme une partie de l'entrée d'air des brûleurs, jusqu'à 1000 degrés, ensuite je répète de nouveau dès 1200 jusqu'à la fin de la cuisson. C’est la fameuse REDUCTION : il faut faire en sorte qu'une partie de l'oxygène, qui est utilisé pour effectuer la combustion du gaz, soit extraite des émaux. Une autre partie de mon travail est la partie SONORE, que j'aime beaucoup. Pour faire les ocarinas par exemple j'utilise un accordeur électronique, pour essayer chaque fois que je fais un orifice dans la pièce, peu à peu, je l’agrandis, ou le rétrécis si nécessaire. Dans la prochaine mise à jour de mon blog, je parlerai des personnes qui m'ont aidé sur le chemin de la céramique, qui va de Mozonte jusqu'à Ottignies, en passant par Quilalí, un village du Nicaragua, où quand j’avais 6 ans, j’accompagnais une dame pour aller extraire l’argile pour faire des pots, et d’après mes souvenirs, j’ai passé une après-midi à faire des personnages pour la crèche.

10:47 Écrit par chema | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Félicitations, c'est agréable à regarder et génère l'envie de créer,
Bisous

Écrit par : Daniel Hirsch | 10/06/2004

Me encanta!!! Está interesante todo lo que dice tu "blog"!!!!, espero lo actualices pronto.

Écrit par : Maritza | 11/06/2004

Me encanta!!! Está interesante todo lo que dice tu "blog"!!!!, espero lo actualices pronto.

Écrit par : Maritza | 11/06/2004

Céramique J'aime l'amour pour vous suggéré de la terre.
Félicitations.

Écrit par : Vittorio | 15/06/2004

ocarina Bonjour,

Je viens d'acheter une de vos petites ocarinas au marché à Bruxelles. J'ai été attiré par le son clair et magnifique, et je suis toujours étonné comment ça peut provenir d'un instrument aussi petite. En plus c'est hyper facile à jouer. Je me suis renseigné sur les ocarinas sur internet et j'ai découvert qu'il y en a de tous les genres. Est-ce que vous en faites avec plus que quatres trous?

Cordialement,

Marinus Rotteveel

Écrit par : Marinus Rotteveel | 12/03/2009

gracias a Dios por intiresny

Écrit par : Karapoorm | 12/06/2012

Les commentaires sont fermés.